Le nouvel an se fête… à l’eau !

 

Chic alors, c’est la nouvelle année. Adieu 2256, bienvenue 2257 ! Nous rentrons dans l’ère du tigre, il fallait bien fêter cela dignement.
Sur 6 jours, parce qu’une seule journée, ça fait chiche.

Année du tigre

Au Laos, comme dans les pays voisins, le nouvel an, qui se dit Pi May, se fête à l’eau. Pour se laver de toutes les mauvaises choses de l’année passée. Et puis cela permet d’oublier la chaleur écrasante de la saison sèche. Résultat, Luang Prabang est un immense champ de bataille… d’eau !

On est loin des festivités hallucinantes de Yangon juste à côté, où les Birmans sortent les lances à incendie, font baisser le niveau du lac à force d’y puiser, et se font arroser (pour ne pas dire attaquer) juchés sur des camions dignes d’une gay pride déchaînée.
Il n’empêche. Tout le monde s’y met. Les enfants s’éclatent, les jeunes arrosent à l’eau colorée et s’arrosent à la Beerlao, les parents ne sont pas en reste, et les grands-mères ne te loupent pas, elles le font gentiment comme il se doit sur la nuque, mais quand même. Les vendeurs de pistolets à eau et de sacs étanches font recette sur le marché de fête qui attire tous les gens de la région.
J’ai appris quelque chose d’important pendant ces journées : même si tu crois être complètement trempée, tu peux l’être encore plus.
Au début on trouve cela autant rafraîchissant que marrant, il faut reconnaître qu’au bout de deux jours on apprécie un peu moins d’être arrosé H24, et au bout de trois jours, on commence à en avoir sa tasse. D’eau.

Au marché

Bataille !!!

 

Mais il n’y a pas que les batailles d’eau. Il y a tout plein de rites à accomplir pour rentrer pleinement dans la nouvelle année, en plus des festivités sans peur du lendemain puisque tout le pays est à l’arrête complet pendant ces jours-là.

Tip et Seuth invitent Alex, Céline et moi à célébrer la première journée avec eux. Nous avons le droit à notre étendard avec les animaux de chacune des années passées et à venir et aux petits oiseaux auxquels nous devons rendre leur liberté. Tout comme poissons et escargots iront dans le Mékong, au moment où tout le monde va s’y plonger et s’y laver. Pour être propre, au sens propre donc comme au figuré.
Évidemment, toute la journée se passe avec un verre à la main, une assiette pas loin, et… des paquets d’eau que nous nous envoyons à la figure. Je ne veux pas cafter, mais c’est Tip et les (grands) enfants qui arrosent les passants plutôt que l’inverse…

Pi May commence

Dans le mekong

Le soir, personne n’est en reste. Entre l’élection de Miss Luang Prabang qui concourra pour Miss Lao, les stands en fête du marché de nuit, les concours de danse, on comprend pourquoi la ville attire une grande partie de la patrie.

Fete de nuit

Lors de la procession des deuxième et troisième jours, où les atributs royaux sont sortis pour l’occasion, défilent tous les moines de la région, les ethnies en costume local, Miss Luang Prabang fraîchement élue, des fillettes maquillées à outrance, des références que je n’ai pas comprises, et des Lady Boys pour fermer la marche. Evidemment, tout le monde s’arrose, mais cette fois-ci, c’est davantage dans le style traditionnel.
J’adore les grands-mères venant mettre un petit godet d’eau sur chacun des moines, qui sont dégoulinants mais stoïques. Enfin, pas tous, un moine riposte avec un énorme pistolet à eau, je ne suis pas la seule à le repérer, un ancien le reprend du regard fissa, et tout rentre dans l’ordre. C’est-à-dire qu’il continue à se faire arroser copieusement, cela porte bonheur, c’est la nouvelle année, mais oui monsieur.
Moment surprenant quand la procession doit marquer un temps d’arrêt devant un groupe de jeunes au moment où leur sono passe Britney Spear « Hit me baby one more time ». Un moine chantonne machinalement en battant la mesure du pied. Pas sûre que cela fasse partie du répertoire au monastère, cela demande vérification…
Le clap de fin est indéniablement la voiture des policiers qui ferme la marche, sécurité oblige. Et se fait bien entendu copieusement arroser.

Les moines à l'eau

C'est le pied

Procession mon amour

En cadeau, une petite vidéo à l’état brut. N’hésitez pas à prendre une douche habillé avant de la regarder, ça serait dommage que vous y coupiez.

Bonne année ! Sabaidee Pi May !