Transatlantique, le grand départ

Tel un écho à la chronique du 24 novembre dernier :
Demain, mercredi 11 décembre matin sonnera l’heure du grand départ cette fois-ci.
Traverser l’Atlantique. Du Cap Vert au Brésil, de Mindelo à Recife.

veille depart

Cela devrait nous prendre deux semaines minimum, peut-être plus si le vent continue à jouer des tours, en cette année exceptionnelle de climat détraqué.
Comment je me sens ?
Je suis soulagée de savoir que nous partons, l’attente et l’incertitude étaient difficiles.
En même temps, j’appréhende. Le rythme. La houle. Le manque de livres. La fatigue. Le huis clos.
Et par dessus tout cela, je ressens une brise d’excitation à l’idée de relever ce défi longtemps attendu. Cela me semble un peu fou là maintenant…

Nous passerons donc Noël en mer. Cela me touche. J’avais rêvé de fêter ce moment là différemment, sur la terre ferme, au milieu d’autres. Bien sûr je penserai à toutes ces années où ma soeur m’a hurlé plus que chanté dans les oreilles ‘Noël d’exode et de voyaaaaageeeuh’ à faire trembler le sapin décoré. Bien sûr je penserai à toute ma famille si aimante. Bien sûr je penserai à ces grandes tablées accueillantes faites de mille attentions. Bien sûr je penserai à vos sourires que je reçois jusqu’ici.
Mais comme la vie est décidément pleine de surprises, je sais que cette traversée me permettra de vivre des choses que je ne soupçonne absolument pas maintenant. Peut-etre même le jour de Noël.

Je croise les doigts, les doigts de pied, et tout ce qui peut se croiser, pour que nous arrivions à temps pour le Nouvel An à Rio. Sinon, je continue à la nage. Non mais franchement.

IMG_4098

 

En écrivant ces lignes, je me rappelle un truc : ne pas penser à plus tard. Penser à maintenant. (A répéter 100 fois chaque matin).

Et, maintenant donc, c’est l’heure des préparatifs finaux.
Aller dénicher ici un peu de viande et peut-etre même des yaourts. Essayer d’échanger un bouquin avec d’autres marins. Préparer le bateau.

Et vous saluer tous avec ces quelques lignes.

A très vite (ou du moins à pas trop tard) !

 

IMG_4263_1

Spéciale dédicace à ma tante, qui comprendra en regardant cette photo. Elle aurait pu être ma grand-mère de coeur si elle n’avait pas déjà été ma tante justement.

  • Françoise

    J’ai découvert ce dernier article précisément avec ta tante (eh oui ! elle a maintenant un accès Internet quand je suis présente). Nous te disons toutes deux « Tiens bon la barre jusqu’au 1er janvier » ! Ta maman

  • Thi-Ly

    Hélène, par tes mots ciselés, tes images chatoyantes, tu as l’art de nous emmener avec toi dans ton voyage, voyage sur mer, sur terre et aussi dans un ailleurs qui t’appartient et que, généreusement, tu partages avec nous. C’est déjà plus qu’un tour du monde; c’est une quête de beauté, d’altérité, d’exception… Je t’embrasse. Thi-Ly

  • Mère Noël

    Que Eole et les alizés te soient favorables! Je penserai à toi le jour de Noël où que tu sois sur l’océan…

  • Frank

    Noël en mer… Tu aurais imaginé ça, il y a un an ou deux? Je te le souhaite inoubliable, ma belle Hélène.

  • LaurentD

    Au milieu de l’Atlantique le jour J. Tu ne facilites pas vraiment la tâche du père Noël. J’espère qu’il ne t’en tiendra pas trop rigueur. Tu nous diras si le traîneau fait hydravion.
    Dans tous les cas, un Noël unique et inoubliable. Bises bon vent!