Ramiro, « to run the Paris marathon »

Ramiro Buenos Aires

 

Ramiro est ostéopathe à Buenos Aires. Pas n’importe quel ostéopathe, attention.  Celui qui vous reçoit la veille pour le lendemain, qui vous débloque un genou qui faisait la grève, et avec qui un rendez-vous médical se transforme en une belle discussion sur la ville, la voile, la vie.
Une rencontre au détour de deux manipulations d’ostéopathie donc.

Evidemment, avec mes deux mots d’espagnol, je lui demande quel est le plus loin où il est allé. La réponse fuse : « Paris ! ». Il faut voir le sourire qui va avec, et illumine son visage, tel un hommage à la ville lumière justement. Ramiro est allé pour la première fois à Paris il y a quelques mois pour y courir le marathon. Chapeau bas. Et au passage il s’est même offert une escapade londonienne, enfin, il m’a surtout parlé de l’Eurostar.

Ce qu’il retient de Paris, mis à part les quelques 42 km ? « La baguette !!! ». Et le souvenir de ce pain là est encore plus croustillant avec l’accent argentin.

 

 

10 janvier, Buenos Aires