Kyle & Suja, « the secret of happiness »

Kyle et Suja

 

Kyle et Suja commencent leur trentaine plein d’étoiles dans les yeux, de fleurs dans les cheveux, et de questions sur le lendemain. Ils viennent de quitter les US et leur vie bien toute tracée pour partir en Amérique Latine, en Europe, qui sait où ensuite…

Nos chemins se croisent sur un trekking en Patagonie. Un repas partagé dans un refuge, puis un deuxième, des paysages découverts ensemble, des moments d’entraide dans les passages difficiles, des notes jouées et chantées en douceur, et un nombre incroyable d’acrobaties à chaque point de vue qu’offre le Torres del Paine chilien.

Quand Kyle parle de voyages, il pense à la Russie, au Japon… Puis, il réfléchit, et se dit que le plus loin où il est allé est ce voyage de deux mois  « Semester and Sea » sur un bateau-école quand il avait 19 ans, de San Francisco à Kaska. Kasaka, en Alaska près de la Russie (évidemment, avec ma bonne petite représentation d’européenne, je n’imaginais pas ces deux pays si proches). Ils sont une centaine d’étudiants de son école d’ingénieur en plus des 200 apprentis marins de la Marine Academy. Une expérience qui marque. Et assez curieusement, il se souvient surtout que c’est la première fois qu’il a appris à danser, la salsa en l’occurrence. Quand on voit les acrobaties qu’il est capable de faire avec Suja aujourd’hui, on se dit que cela peut avoir de l’importance.

Mais à les regarder tous les deux, on se dit que le plus loin où ils sont allés est le chemin qu’ils sont en train d’ouvrir en ce moment. Sur le monde, sur l’avenir, sur eux.

Et si je pose la question aux gens que je rencontre « Quel est le plus loin où vous êtes allés », Kyle, lui, demande « What is your secret of happiness ? ». Ce jour là, je retiens deux réponses de nos voisins de tablée : « Take it all in, live it, love it » et « Not trying to pursue the happiness ».

Ce à quoi, Kyle ajoute la seconde question qu’il a dans sa poche : « What is your favorite question? ».