En Norvège, le choix tu l’as !

En Norvège, on pourrait croire qu’il y a le choix entre un fjord escarpé ou un autre particulièrement long. Entre une chevelure blonde et une autre carrément platine (d’ailleurs on pourrait titrer ici « cinquante nuances de blond » que ça marcherait très bien). Facile, mais vrai.
Il y a aussi des choix plus étonnants.

Par exemple, la météo. Eh oui, vous avez le choix. Entre le site « yr.no » (ce qui signifie « bruine ») et « storm.no » (l’orage donc), l’un est plus ou moins étatique et l’autre privé voire « sponsorisé » (sic). Comme les prévisions ne sont absolument pas les mêmes, le site « pent.no » (ce qui signifie dire « beau », beaucoup plus optimiste) fait un comparatif. Jugez plutôt :

meteo A propos d’eau, je me dis aussi que la Norvège a le choix entre ses ressources naturelles. Bien sûr, le pétrole exploité depuis les années 60 fait de la Norvège un des pays les plus riches du monde (et les plus chers, soit dit en passant). Mais quand on voit toute l’eau douce qu’il sera possible d’exploiter, quand la guerre de l’eau battra son plein.
S’il y a un économiste, géopolitique ou géologue pour m’éclairer sur le sujet, je suis preneuse…

DSCF6857

Et d’ailleurs, votre maison en bois, vous la préférez comment ? Nature ? Colorée ? A poils ?

maisons norvegiennes (1)

Autre choix intéressant pour un français en Norvège : le fromage. C’est simple il y a le choix entre deux fromages locaux (au sens fabrication norvégienne) : l’un est plutôt jaune et l’autre franchement marron (conditionnement dans une boite digne d’un tampon encreur, ça fait rêver). Guess what, le premier s’appelle « yellow cheese » et l’autre « brown cheese ». Entre les deux, mon cœur balance. Et mon estomac vacille.

DSCF7186

 

Et puis, il serait dommage de parler de choix norvégien sans mentionner celui qui fera hésiter tout randonneur quant à son itinéraire. S’il n’a pas peur de relever le défi du vide au dessus des fjords. Pour ma part, je n’ai pas choisi entre le Preikestolen et le Kjeragbolten, j’ai bravé mon vertige par deux fois. Si, si, la preuve :

Bref, comme dirait un ami, en Norvège le choix, tu l’as!

Version 2