Christi et Crispian, « être loin pour être prêts »

Christi et Crispian

 

Christi et Crispian ont peut-être la cinquantaine, il n’empêche qu’ils sont amoureux comme des jeunes de 20 ans. Et ça se voit.
Même le temps d’une seule soirée. Puisqu’effectivement je ne les verrai qu’une fois, le temps d‘un dîner à Vientiane où ils m’invitent généreusement alors qu’ils viennent d’atterrir d’Afrique du Sud, qu’ils ont cherché éperdument leur chien qui s’était fait la malle, et avant de partir en mission chacun de leur côté dans les prochains jours.

S’ils viennent du Canada, cela doit faire un bail qu’ils n’y ont pas habité. Depuis plusieurs années, ces deux-là vivent à l’étranger. Crispian est expert technique dans les zones protégées du WWF en Asie, où il a commencé en 2011 au Vietnam avant d’être maintenant basé au Laos, ce qui ne l’empêche pas d’être au Cambodge ou ailleurs. Christi pour sa part a fait de sa spécialité la qualité des produits pharmaceutiques et la chasse aux contrefaçons, en passant par les études épidémiologiques. Si Crispian est plus souvent entre deux bus, Christi, elle, est entre deux avions.

C’est en parlant voyages et expatriations qu’ils me racontent comment ils se sont rencontrés. Il faut voir les étoiles dans les quatre yeux que j’ai en face de moi à ce moment-là. C’est Cristi qui raconte, Crispian essayant d’en placer une ou deux de temps à autre.
Bon, alors cette histoire… C’était en décembre 2005, le 22 exactement. En Afrique du Sud.
Crispian était garde d’une réserve naturelle, après avoir été policier à Hong-Kong (il était parti pour être policier en Rhodésie mais sera basé finalement à Hong-Kong pour 13 ans). Un jour, pour rendre service à un ami compatriote dont la mère et la fille sont de passage, il accepte d’emmener ces deux femmes dans les parcs. La fille, c’est Cristi. Love at first sight ! Tous les deux sont divorcés. Elle d’un Tibétain, et lui d’une Chinoise. Je note l’étrangeté des coïncidences, Tibet & Chine tout de même, mais m’abstiens de toute réaction. Il n’empêche, ils sont tous les deux libres, ils s’aiment, c’est évident. Une semaine plus tard, avant le départ de Christi, ils se fiancent pour se marier deux mois plus tard. Au moins, il n’y a pas eu besoin de convaincre la mère et le frère de l’heureuse élue ! Le temps de régler ses affaires aux États-Unis où elle habite alors, et Christi arrive quelques mois plus tard avec sa valise et le chien Clifford pour retrouver son Crispian, et ne plus le quitter.
Ils se sont rencontrés un 22 décembre, fiancés le 31 du même mois, et mariés le 5 février.

Elle conclut en me disant que « it is when you are far away that you are ready for things happening ». Evidemment le clin d’œil est dans la traduction française de cette phrase de fin : « C’est en étant loin que nous sommes prêts ».