Atacama, rouge désert.

Le désert d’Atacama autour de San Pedro est …
… sec : c’est le plus sec du monde. Coupure d’eau garantie.
… salé : si l’on voit du blanc, ce n’est pas de la neige, c’est du sel. Si l’on croit voir des cours d’eau, perdu, c’est encore du sel.
… chaud : j’ai perdu une paire de chaussures de rando, la semelle a fondu.
… rouge : la roche, le sol, la poussière, les maisons, tout, tout est rouge ocre. Parfois une pointe de bleu et blanc tente le coup. Mais pas longtemps.

 

Se promener seule à San Pedro de Atacama et ne pas suivre les chemins touristiques tracés, c’est rencontrer un nombre d’amis d’un jour incroyable. Des chiliens en vacances ici, une destination qui fait rêver beaucoup de compatriotes.

IMG_5621

 

Mycol (c’est la translation directe du Mikael américain, si si) d’une agence de voyage et son ami Gabriel.
Ce qui leur vaut une découverte de Gabrielle par Johnny Halliday sur youtube, sono à fond, accompagnée de Pisco Sour. Soirée mémorable à chanter à tue-tête, on s’est fait plein d’amis…

Pablo qui s’essaye au vélo dans une vallée merveilleuse. Pas de bol pour lui, ça monte. Je l’aide, et il arrive tout en haut, pas peu fier.Paolo

Ivan, du staff du Dakar, et son cousin Andres de passage, que je rencontre dans la Vallée de La Luna.
Bon, voici la situation : pour éviter les flots de touristes du soir, je décide de partir à vélo  dans la Vallée de la Mort… à midi. Pour vérifier qu’elle porte bien son nom. (Un truc supplémentaire dans la liste des « Choses à ne pas faire »).
Pour être sure d’être à point, je continue sur la Vallée de la Luna. Là, je révise mes plans et j’avise le pick-up du Dakar d’Ivan : et hop le VTT est embarqué à l’arrière et nous nous faisons une virée sur le toit du 4×4. La Mort et La Lune

Petite video à regarder (et non à écouter, j’avais oublié le bruit du vent et du moteur !) :

On appréciera la conduite d’Ivan à l’extérieur du 4×4, un pied sur l’accélérateur…

 

Cathy qui est venue avec son amoureux à la laguna Cejar, l’équivalent de la Mer Morte. On s’amuse comme des gamins !Mer morte

 

Et les deux rigolos Miguel et Alavado fraichement débarqués pour une semaine de vacances intense, qui me prennent en stop pour aller voir le Salar d’Atacama (et rebelote pour des photos intelligentes). Et nous continuons ensemble pour une belle journée dans la région au milieu des flamants roses.Salar

Flamengos

Je ne me lasse pas de rencontrer autant de gens, quelques instants, une journée, une semaine… Des belles personnalités. De la générosité. Du bonheur à partager.

Dernière soirée à Atacama. Ivan me fait découvrir des petits coins de paradis.
Un cadeau final, rouge et magnifique.
Paradis rouge
Je comprends que l’on aime ce rouge désert…

IMG_6132

  • Pauline

    partir à vélo à midi sous le soleil pour vérifier que ce n’est pas une bonne idée : on l’avait déjà fait en Corse pourtant ! ;-) Bises